Like a virgin

portrait de Alexis Corso, acteur de l'actors factory, créée et dirigée par la coach américaine Tiffany Stern

Etre vrai c’est tout d’abord être honnête avec soi-même, être vrai, être soi, enlever le masque.

L’exercice de Meisner à l’Actors Factory, est beaucoup plus qu’un simple exercice de répétition c’est une machine à vérité, à être, un lâché prise du cérébral.
Ce sont les tripes qui mènent la danse.
La première fois que ça arrive, c’est comme une première nuit d’amour, on passe un cap, on découvre de nouvelles sensations, de nouveaux plaisirs, on apprendre ce qui déclenche en soi certains plaisirs, ce qui nous excite.
Il y a certains plaisirs que l’on assume plus que d’autres mais à force de pratiquer l’acte on s’assume de plus en plus et l’on accepte ce que l’on est.
C’est un peu ça que l’on peut ressentir à l’Actors Factory.
J’avais le sentiment d’être dans une jungle me nourrissant de la peur de mon partenaire, nous sommes partis en voyage ensemble en assumant chaque moment que l’on s’offrait, chaque pulsion.
La première fois que ça arrive on se rend compte ce qu’est le bonheur d’être simplement soi, de s’assumer dans ses faiblesses et ses forces.
Le sentiment d’être en accord avec soi-même est alors un autre plaisir.
Etre chaque centimètre carré de soi, assumer sa vérité du moment, vivre sa tristesse, son amour, sa folie, sa joie, sa haine…tout en restant en sécurité et guidé.
Etre soi c’est tout simple à dire mais compliqué à accepter.
Laisser sortir ses différentes facettes, son animal…

J’ai compris ce soir là ce que c’était d’être de tout son corps de toute son âme.
J’ai laissé vivre mon «bizarre» une facettes pour laquelle j’éprouve une censure naturelle,
assumé ma tristesse, ma colère, ma folie pour en faire une vérité de vie, le moment d’une scène.
Vivre moment par moment, avancer avec une faim grandissante.
C’est une redécouverte de sa propre liberté, la liberté de l’acteur.

C’est comme si on travaillait sur le puzzle de notre être.
Au cours de certaines périodes on met toute notre attention sur une des pièces pour savoir où elle va , ou elle s’imbrique, quelle partie de l’image elle représente.
On a faim de voir ce qu’elle montre assemblée au reste de notre image, de notre propre vérité.
Chaque pièce du puzzle est une facette de notre personnalité une vérité qui ne demande qu’à se révéler, un face à face avec nos faiblesses, nos forces…
Dans cette recherche nous ne sommes pas seuls, nous sommes tous ensemble les uns avec les autres, les uns pour les autres.
L’acteur est un mécanicien de l’être humain, il est l’avocat de la vérité, le bourreau de l’ inaction, la passion éternelle.

Alex