Un soubresaut dans le milieu de la danse pour Anaïs Beluze


Un soubresaut dans le milieu de la danse pour Anaïs Beluze

Les samedis 8 et 15 novembre derniers, Anaïs participait aux premières représentations de la pièce chorégraphique « De la spéculation », de Nans Pierson et Thomas Menuet.

Un pas vertigineux dans l’univers de la danse .

Grâce à la compagnie la Sphère Bleue, la comédienne avait déjà eu la chance de collaborer avec des danseurs dans « Nocturne », pièce de Florine Clap, où tableaux de danse et tableaux de théâtre s’enchainaient.

C’est par ailleurs sur ce même projet, « Nocturne », qu’elle rencontre le danseur et chorégraphe Nans Pierson,   qui aux côtés de la danseuse Virginie Coussière, donne à Anaïs un aperçu du travail du danseur, faisant naître en elle une profonde inclinaison pour cet art.

En septembre dernier, Nans Pierson, entamme une collaboration avec le compositeur Thomas Menuet pour la création d’une œuvre chorégraphique où musique et mouvement   s’impulseraient l’un l’autre.

Se composant de trois tableaux pour une flûtiste et deux interprêtes, la pièce est une raillerie du système spéculatif.

Pour l’interprétation du personnage du spéculateur, Nans fait le choix de se tourner vers un acteur ou une actrice et c’est à Anaïs qu’il propose le projet.

Anais Beluze- Nocturne

Elle entre alors en répétition avec danseur, compositeur, instrumentiste avec qui elle travaille à l’enchainement de mouvements chorégraphiés. Un univers nouveau pour elle, générateur de peur, de stress, mais bien plus encore d’envie, de curiosité et de joie.

Elle y trouve petit à petit sa place et intègre les méthodes de la Factory dans sa tâche: échauffement, création de personnage,   implication des motivations et travail des états.

Les parallèles précédemment obsérvés entre le travail du danseur et le travail de l’acteur, durant les répétitions de Nocturne, se transforment et se multiplient au regard de la performance et de la richesse d’interprétation de Nans.

Le travail en musique la pousse à redoubler d’écoute (de ses partenaires, de la musique, de l’histoire) mais aussi à saisir des notions de rythme et à intégrer la musique dans son interprétation.

Anais Beluze- Performance

Les deux représentations s’étant tenues dans le cadre de festivals de danse Incidence Chorégraphique, à Roissy-en-France (Les Envolées d’Automne) et puis, la semaine suivante, à Senlis (Week-end chorégraphique, Senlis mène la danse) Anaïs s’est sentie extrêmement privilégiée d’évoluer dans un tel cadre, entourée de danseurs dont elle a pu observer les echauffements et méthodes de travail.

Un immense enrichissement donc que ces quelques semaines   de répétitions aux côtés de professionnels de différentes disciplines, où écoute et échange étaient les maîtres mots et où une ouverture extraordinaire sur d’autres mondes artistiques s’est offerte.

Anaïs, se dit aujourd’hui profondémment inspirée à l’idée de retravailler avec des danseurs et de pouvoir ainsi collaborer à casser les barrières entre les disciplines.

Alors à bon entendeur…

Cliquez sur ce lien pour regarder des moments d’avant le spectacle : Instants- Flrorine Clap.

Cliquez-ici pour accéder au programme des festivals de danse.