Cindy Bobbio réalise son premier court métrage, “Sola”

Au mois de juin 2015, Cindy Bobbio a réalisé son premier court métrage, “Sola”. Edith Miclo et Ariane Gaillot l’ont accompagnée sur ce projet, respectivement comme coach et actrice principale.

 

Cindy a écrit une première version du scénario il y a plus de deux ans, aidée d’une amie scénariste. Il est ensuite resté dans les cartons un certain temps.

Lors d’une réunion du Groupe Studio, Edith Miclo a motivé les acteurs du studio pour qu’ils créent. En découvrant que Cindy avait un projet qu’elle souhaitait faire, Edith s’est immédiatement portée volontaire.

Le scénario a alors été retravaillé et les deux actrices ont décidé de leur poste : Cindy serait réalisatrice et Edith coacherait les acteurs.

Très rapidement, Sardine Production s’est montré intéressé par le projet. Ils ont donc décidé de produire le film et ainsi de fournir le matériel lumière et son, et la caméra.

 

sola

 

Par la suite, les deux actrices ont organisé un casting à l’Actors Factory. Le rôle principal féminin était déjà pris par Ariane Gaillot, mais il restait encore deux rôles masculins à pourvoir.

Ariane confie : “Cindy m’avait parlé de ce projet il y a plus d’un an et j’ai tout de suite accepté l’idée. Tout s’est fait très naturellement.”

Au terme du casting, Cindy hésitait entre deux acteurs pour l’un des rôles. L’un deux s’est finalement désisté, ce qui a fait le bonheur de Clément Lefebvre.

 

“Sola” raconte l’histoire de Lou. Son petit ami lui a préparé une soirée romantique dans son appartement, avec bougies, musique, vin etc. Emporté par son désir, Isma tente une approche directe et brutale. Lou s’enferme alors dans un profond mutisme. Conscient de son erreur, Isma va tenter de se rattraper et comprendra les raisons de cette réaction si forte.

Ariane incarne donc Lou, à 18 et 23ans. L’actrice affirme que Lou était un personnage complexe à travailler.

“Elle a subi un viol il y a cinq ans, et elle vit avec ce secret, avec ce sentiment de honte et de dégoût”.

Ariane avait eu l’occasion de travailler un personnage au passé assez similaire lors de sa deuxième année à l’Actors Factory. Cela l’a beaucoup aidé à plonger dans l’histoire de Lou.

“La présence d’Edith sur le tournage m’a aussi beaucoup aidée. Elle m’a guidé avec différents exercices, afin de plonger au plus profond.”

 

 

10931498_1464750247150776_6549064899868256189_n

 

Le tournage s’est déroulé sur deux jours. Cindy avait fait le choix de réduire l’équipe au maximum pour la première journée : un cadreur, un preneur de son, Edith, ses deux comédiens et elle.

Le lieu de tournage était assez petit et surtout il s’agissait de tourner la scène de viol. Cindy souhaitait que ses acteurs se sentent en confiance pour cette séquence compliquée.

Le lendemain, un appartement plus spacieux fut prêté afin de terminer le tournage.

Cindy est particulièrement fière de ce tournage : “Le tournage fut génial : que du fun et une très bonne ambiance. Tout le monde était là avec le même objectif : faire naître “Sola” “.

Une impression partagée par Ariane : ” L’équipe a été pro et respectueuse. Le tournage était épuisant émotionnellement mais on tournait entre amis alors ça atténuait l’ambiance sombre de l’histoire”.

 

 

Sola

 

Cindy a beaucoup appris sur ce tournage, en termes de préparations de tournage, de découpages, de gestion d’une équipe etc.

Concernant la post-production, Cindy s’est entouré d’un monteur et d’un compositeur.

“Je suis super fière de ce projet et là je travaille pour l’envoyer dans des festivals.”

D’ailleurs Sola part déjà au festival “Marche et Rêve”, pour la journée de la Femme. La projection sera suivie d’un débat.

Pour davantage d’infos sur Cindy et ses actualités, rendez vous sur sa page pro en cliquant ICI. De même pour Ariane (ICI) et Edith (ICI).