Anaïs Beluze et Jeanne Bonraisin entre danse et théâtre au Festival d’Avignon !

portait de Jeanne Bonraisin , actrice de l'actors factory, dirigée par la coach américaine tiffany stern, paris

Jeanne Bonraisin et Anaïs Beluze seront toutes deux présentes au sein d’une même création pour le Festival Off d’Avignon : une performance danse et théâtre autour des textes de « Fragments d’un discours amoureux », de Roland Barthes.

.

A l’origine du projet Florine Clap (metteur en scène) et Nans Pierson (danseur et chorégraphe) avaient eu l’idée de monter une performance chorégraphique avec l’actrice et danseuse Jeanne Bonraisin pour le festival « Senlis fait son théâtre ».

Très vite ils eurent l’envie d’y associer un texte, une parole, et c’est comme ça que « Fragments d’un discours amoureux » de Barthes s’est imposé comme une évidence.


Ces textes devinrent une telle source d’inspiration qu’ils eurent le désir de porter cette création d’une heure en Avignon.

.



L’amour anime et inspire nos vies, mais ce qui les intéressait davantage ce sont les états dans lesquels l’amour nous plonge tous, et comment l’individu compose avec.
Dans les “Fragments amoureux”, Barthes décortique finement les différents états (l’attente, le désir, la jalousie, l’abandon…).

 

Nans et Florine ont voulu mettre en scène les tumultes de l’âme qui s’expriment aux travers des corps et questionner l’opposition corps/langage que Barthes met en avant « Ce que je cache par mon langage, mon corps le dit ».

Ils construisirent alors une pièce pour trois performeurs.
Ayant auparavant travaillé avec Anaïs Beluze (« Nocturne », « De la spéculation ») ils se tournèrent naturellement vers elle, et décidèrent que Nans intégrerait également l’équipe des interprètes.

.

.


Chacun d’eux est investi d’un état, et ils sont partis des gestes quotidiens pour élaborer le langage chorégraphique. Ces corps oscille entre le celeste et le terrestre, entre l’extase et la souffrance.

Barthes parle de déséquilibre chez le sujet amoureux et c’est ce déséquilibre qui les a inspirés.

« La folie est là toute proche », et l’idée d’obsession est récurrente dans la pièce.. L’amour comble, percute et torture à l’infini, de façon cyclique,  dans leurs (nos ?) vies.

Le hasard des dates fait que cette création concorde avec le centenaire de la naissance de Roland Barthes…
Nous leur souhaitons à tous les 4 un excellent festival d’Avignon !

« Mise en scène d’un corps amoureux » se jouera tous les soirs au Pandora Théâtre à 19h20, du 04 au 26 juillet (relâche les 11 et 20 juillet).
Infos et résa à www.lepandora.fr et au 04 90 85 62 05

Les 4, 5, et 6 juillet, l’entrée est gratuite !

Pour davantage d’infos sur Anaïs Beluze et Jeanne Bonraisin, rendez vous sur leurs pages pro en cliquant ICI et ICI

.