Le Blog de l'actors factory

  • Entre télévision et spectacle d’improvisation, Clément Giren trace son chemin

    Clément Giren a dernièrement pris part à plusieurs projets télévisuels. Il a également participé à l’un des spectacles d’improvisation les plus cotés de Paris. Que ce soit en perruque, en piercing ou en Mister White, il insuffle son énergie à chacun des rôles qu’on lui offre.

     

    Secrets d’Histoire

    En Janvier dernier, Clément a participé au tournage de “Secrets d’Histoire”, l’émission de France 2,  consacrée à La Grande Demoiselle.

    En effet, cette émission propose de nombreuses reconstitutions historiques. Ainsi, Clément campait le rôle de Gaston d’Orléans, père de La Grande Demoiselle.

    Toutes les séquences ont été tournées au château d’Eu, en costumes et maquillage de circonstance. Pour Clément, il y avait quelque chose de “magique” dans l’ambiance du tournage.

    “Il y a vraiment un sentiment de l’ordre du « voyage dans le temps » !”

     

    1421333_1076857812373822_1287140358_n

     

     

    Plus Belle La Vie

     

    Au cours de la semaine écoulée, Clément tenait un rôle dans la série à succès de France 3. Une apparition sur quatre épisodes où il jouait le personnage de David, bras droit d’un trafiquant de drogue.

     

    Clément confie avoir été surpris d’avoir reçu ce casting, car cela s’éloigne des rôles sur lesquels on le caste habituellement. Une bonne surprise donc, et un casting réussi grâce notamment à l’aide de Paul Paracini qui a su aider Clément à trouver le personnage.

     

    Notre acteur s’est donc retrouvé à Marseille, et a découvert cette grosse machine qu’est Plus Belle La Vie, qui tourne 360jours par an.

    Sur place, une coach était présente : “Vu que le rythme est assez soutenu, il faut être efficace !”

    L’aide de cette coach fut donc la bienvenue, afin de réussir en quelques prises à délivrer l’intensité et les enjeux des scènes à jouer.

    Clément garde un excellent souvenir de sa participation.

    ” L’accueil était super, et mon planning de tournage était très agréable. J’ai pu arriver en confiance et le travail avec les partenaires et le réal s’est super bien passé.”

     

    12294985_1076856832373920_594886867_o

     

    Colors

    Colors est un spectacle d’improvisation connu et réputé de Paris. La troupe joue au théâtre du Gymnase tous les dimanche soirs.

    Le 13 mars, la troupe a invité Clément à se joindre à eux pour être le Mister White – cad l’improvisateur invité.

    Durant cette représentation, c’est le public qui propose des thèmes sur lesquels les comédiens s’exécutent.

    L’exercice est périlleux et apporte son lot de trac :  “Je n’en avais pas fait depuis au moins 8 ans, du coup c’était un peu stressant de s’y remettre !”

    Heureusement, Clément a su plonger très rapidement dans l’ambiance et s’est surtout beaucoup amusé avec ses partenaires et avec le public.

     

    12421529_1076858052373798_518976741_n

     

     

    Celio Jeans

    Celio Jeans vient de lancer une nouvelle campagne de publicité, à laquelle Clément a participé. Dans ce spot, il participe à une soirée rooftop entre amis, où chacun danse dans une ambiance chaleureuse. Une expérience “très fun”, d’autant que le réalisateur, Romain Quirot, avait fait tourner Dorcas Coppin, autre actrice du Groupe Studio, dans son sublime court métrage ” Le Dernier voyage de l’énigmatique Paul W.R !”

     

    Enfin, le lancement de la campagne d’affichage Ola de la Francaise Des Jeux, dont nous vous parlions dans un précédent article, a également commencé !

     

     

     

    Pour davantage d’infos sur Clément et ses actualités, rendez vous sur sa page pro : Clément Giren

     

    Lire la suite
  • Florence Coste : le charme à la rencontre du professionnalisme

    Grâce à sa détermination et au naturel de son jeu, Florence Coste multiplie les projets, dans lesquels ses différents talents (comédie, chant, danse) sont mis en avant.

     

     

    Commissaire Magellan

     

    En novembre 2015, Florence a participé à la série de France 2. Un rôle qu’elle a obtenu grâce à son agent Sophie Lemaitre.

    Elle a d’ailleurs été dirigée par le réalisateur lors de ses deux essais.

    Dans cette série, Florence incarne une jeune boursière vivant en HLM, qui rêve de devenir vétérinaire. Elle devra faire face à la sortie de prison de son père ainsi qu’à la trahison d’un homme qui va la faire chanter sous peine de diffuser des photos intimes.

     

    La plus grosse difficulté de ce rôle résidait dans une scène chargée en émotions. Face au commissaire, le personnage craque et se livre.

    “Il a fallu maintenir l’émotion durant plus de quatre heures”, confie l’actrice, car la scène était particulièrement longue et filmée sous de nombreux axes.

     

    “Profit” 

     

    Florence connait bien le chanteur du groupe Kissamilé, Vincent, puisqu’ils étaient partenaires sur la comédie musicale “Il était une fois Joe Dassin”. C’est donc lui qui l’a contacté pour jouer dans le clip “Profit”.

     

    Le clip pointe du doigt le fait que notre société nous impose une productivité et une perfection artificielle. A travers les différents personnages du clip (la geek, la femme fatale, la sportive etc), Kissamilé veut montrer la facilité avec laquelle les gens sont mis dans des cases, et comment on nous conditionne à ne pas déborder de celles-ci.

     

    Florence interprète tous les rôles ; une expérience qui lui a beaucoup plu, devant travailler sur ces transformations physiques et sur les attitudes propres à chaque personnage.

    Deux jours de tournage auront été nécessaires : un pour tout ce qui était en studio, et un autre pour les images de course en extérieur.

     

     

     

    “Violettes Impériales”

    “Violettes Impériales” est une opérette à laquelle Florence a pris part, après avoir été recommandée par une amie à la production.

    Cette opérette tourne autour des personnages de Don Juan, Violette, et Eugénie de Montijo.

     

    A Séville en 1852, Don Juan et Violette, vendeuse de fleurs, tombent amoureux. Mais la mère de Don Juan s’oppose à leur mariage et lui préfère Eugénie de Montijo. Mais cette dernière découvre que Don Juan l’a trahi, le jour du mariage.  Deux ans plus tard, Eugénie est devenue l’épouse de Napoléon III et est donc Impératrice des Français. Violette, quant à elle, est devenue fleuriste du Palais. Les deux femmes cultivent une certaine amitié. Le retour de Don Juan amènera sont lot de problèmes politiques et amoureux.

     

    Florence interprète le rôle d’Eugénie, une femme de pouvoir, charismatique. Notre actrice a particulièrement apprécié travailler sur l’évolution de son personnage, qui passe de jeune fille de bonne famille à Impératrice.

    Les répétitions ont été intenses : Florence disposait de seulement trois jours pour tout préparer. Le travail sur la projection de la voix fut très important, puisqu’ils jouaient dans de grosses salles, de plus de 1000 places. Il fallait également gérer les costumes, nombreux et encombrants.

    “C’était ma première dans le monde de l’opérette. J’y ai appris comment travailler vite et efficacement !”

     

     

    Pour davantage d’infos sur Florence et ses projets, rendez vous sur sa page pro : Florence Coste

    Lire la suite
  • [Coup de Coeur Facto] Nicolas Ly : Artiste passionné et passionnant

    Après plusieurs années au sein du groupe Applause, Nicolas Ly se lance désormais en solo. Il sera en showcase ce jeudi 17 mars à La Mano à 22h, pour présenter ses compositions originales. Un avant goût précédant la sortie de son album, qui explore la subtilité des sentiments humains. Grâce à un travail minutieux sur les sonorités, Nicolas Ly fait preuve d’une intelligence musicale et d’une sensibilité fascinantes. 

     

    Après avoir étudié aux Beaux Arts, Nicolas a rencontré les musiciens qui formeront avec lui le groupe Applause. Le changement a été radical pour celui qui avait l’habitude de travail seul.

    “Je suis passé de la solitude d’un atelier de sculpture à un travail collectif extrêmement intense.”

    Grâce au soutien de Radio Nova, et la signature avec le label 3e bureau, le groupe a connu une certaine notoriété avec leur premier album “Where It All Began”. Le single “Black Sand” était chargé de promouvoir le disque.

     

     

     

    Un autre album suivra, décomposé en 3EP entre 2014 et 2015.

    En 2006 déjà, Nicolas avait composé un album solo, mais avait préféré attendre le bon moment pour se lancer. Fort de son expérience avec Applause, il est retourné en studio pour écrire un tout nouveau projet. Nicolas explique que les choses se sont faites très naturellement.

    “Aujourd’hui les circonstances font que la voie est libre, et tout se met en place pour mon projet perso.”

    Cela fait donc plus d’un an que ce projet est en gestation. Entre temps, il a collaboré avec “La Grande Sophie”. Cette dernière avait posté un message sur Twitter évoquant la chanson “In And Out” d’Applause. Puis, son directeur artistique Jan Ghazi a contacté Nicolas – qu’il connaissait déjà – pour lui faire part de l’envie de la chanteuse de réenregistrer un de ses titres en duo.

    Nicolas a évidemment accepté, se sentant proche de l’univers de La Grande Sophie. Les deux artistes se sont donc retrouvés en studio et ont enregistré “Les portes claquent”, un morceau soigné où la voix aérienne de Nicolas  se mêle harmonieusement à celle, plus éraillée, de La Grande Sophie.

     

     

     

     

    On sent sur l’album de Nicolas une véritable culture électronique. L’association de la voix chaude du chanteur et des sonorités minimales plonge l’auditeur dans un univers unique, sombre et rassurant, authentique et profondément humain. Pour autant, le projet n’est pas exclusivement électronique, et l’expertise du guitariste Damien Keyser ajoute un côté hybride à cet album déjà protéiforme.

    A la première écoute, on est tout de suite happé par la qualité de la production : c’est Nicolas qui travaille dessus lui-même, puis qui délègue ses maquettes à Emilien Bernaux (MiM, Anna Kova) pour sublimer le morceau.

    Même si l’électronique possède en lui un aspect froid, Nicolas s’attache à rendre le tout humain et imparfait, à l’image des sentiments qu’il expose dans les paroles.

    L’inspiration de Nicolas est quotidienne, et il serait impossible de décrire un processus type dans la création d’une chanson.

    “Même un chant d’oiseau que je trouve beau pendant une nuit d’insomnie, peut devenir un refrain. Ou la pulsation d’un système de climatisation etc.”

    Une constante dans les morceaux de cet album, c’est l’aspect visuel qu’ils dégagent. Chaque chanson amène à un voyage esthétique. Nicolas avoue être très inspiré par le cinéma et par les bandes originales de films.

    “Ma première culture musicale s’est faite à l’écoute frénétique des BO de films comme Blade Runner, Shining, ou plus récemment Under The Skin”

    Ainsi, Nicolas est souvent inspiré par une scène ou une ambiance visuelle lorsqu’il travaille un son, et parvient à les retranscrire dans le choix des arrangements et des mélodies.

     

     

     

    Concert Nicolas Ly 17-03 TeaserConcert Nicolas Ly 17-03-2016 @ La Mano , Paris IX, 22Hhttps://www.facebook.com/events/1511136005860228/

    Posté par Nicolas Ly sur dimanche 13 mars 2016

     

     

     

    Le passage du studio à la scène est particulièrement travaillé avec Nicolas. Il cherche vraiment à donner à ses spectacles une scénographie et une saveur unique, en faisant par exemple appel à l’odorat de ses spectateurs.

    “Quand je me souviens d’un concert, l’odeur de la salle vient avec ce souvenir, qu’il s’agisse du musc de la jeune fille devant moi, de l’odeur désagréable de fumigène etc.”

    Ainsi, certains parfums seront diffusés dans la salle au moment de jouer, pour faire de chaque date un souvenir mémorable.

     

    Nicolas multiplie les casquettes artistiques : tour à tour chanteur, acteur, mannequin (soutenu par Karl Lagerfeld), dessinateur etc, il considère que “à travers tous ces mediums, le corps est au centre et la sensibilité reste la même”. Quel que soit le projet dans lequel il s’investit, il s’agit toujours d’incarner avec justesse et authenticité le morceau ou le personnage voulu. Il n’est d’ailleurs pas rare qu’il se retrouve dans des films musicaux, où l’on requiert la multiplicité de ses talents.

     

    Nous ne saurions donc trop vous recommander d’aller voir Nicolas en concert le 17 mars, ainsi que sur ses futures dates de concert.

    Retrouvez toutes ses actualités sur sa page Facebook Nicolas Ly

     

    nico ly2

    Lire la suite
  • Maxime Mallet : l’absurde lui va si bien !

    Au cours de l’année écoulée, Maxime Mallet a enchaîné les projets. Quoiqu’il arrive, il parvient à rester fidèle à son univers, et sait apporter un ton décalé aux personnages qu’il incarne.

     

    Mode d’emploi 

    Maxime a obtenu le premier rôle de ce court métrage, réalisé par Xavier Antonio et Mauro di Flaviano.

    “Mode d’emploi” suit le personnage de Jacques Lampoche, un jeune homme réservé et maladroit qui travaille dans un bureau. Jusqu’au jour où un mystérieux notaire lui remet un mode d’emploi : celui de sa propre vie. Ainsi, Jacques peut désormais déclencher des événements et influencer les gens à l’aide de simples pressions sur des points de son corps.

     

    Les deux réalisateurs connaissaient le travail de Maxime grâce à son site internet et ses participations aux Kino.

    “Ils sont venus me chercher avant même d’avoir créé l’histoire, ça m’a fait vraiment plaisir et j’ai été ravi de pouvoir collaborer avec eux dès cette étape.”

    C’est Pauline Fritsch, qui a fait sa formation à l’Actors Factory, qui tient le rôle principal féminin. D’autres membres du studio font également une apparition : Xavier Zahra, Amayel N’Diaye et Caroline Chottin.

    Maxime est ravi d’avoir pu collaborer étroitement avec les réalisateurs. Le tournage s’est d’ailleurs merveilleusement passé, et le film fait désormais le tour des festivals. Un projet de série est en cours de réalisation.

     

     

    Mode d'emploi

     

    Sondages Room

    France 4 diffuse une émission qui s’appelle “L’autre Journal”. Au sein de cette émission, une pastille humoristique, “La Sondages Room”, vient apporter un éclairage loufoque sur l’actualité.

    Armel Hemme, animateur de Radio Nova, est en charge de cette rubrique. Maxime connaissait bien Armel puisqu’il faisait des imitations pour une émission de cette même radio.

    C’est donc naturellement qu’Armel a convié notre acteur à participer à “La Sondages Room”.

    Maxime a déjà participé par deux reprises, une fois en tant que Michel Grimoux, spécialiste du couple, et une autre fois en tant que Lolo Trégité, animatrice radio.

    Maxime confie adorer cet exercice : ” J’ai une grande liberté ; je vais piocher différents éléments de costume et il y a ensuite une large place faite à l’improvisation”.

     

     

     

    Groland 

    Maxime avait déjà tenu un rôle dans un sketch pour l’émission de Canal+. Suite à un casting, l”équipe a donc de nouveau fait appel à lui.

    Il y incarne le rôle de Gland Sperme, un citoyen grolandais qui fait face au refus du maire du village lorsque sa femme et lui souhaitent nommer leur fille “Clitorize”. Ils trouveront finalement un compromis avec le juge des affaires familiales en appelant leur fille “Nabilarlette”.

    Maxime s’est beaucoup amusé sur le tournage et ses propositions ont plu au réalisateur.

    “Je suis fier de participer a Groland dont je respecte beaucoup l’originalité et l’impertinence.”

     

     

     

    Groland

     

    Like a Flower 

    Ce court métrage réalisé par Uriel Jaouen en 2013 a eu l’honneur de passer sur France 2 dans l’émission Histoires Courtes.

    Maxime joue le rôle d’un jeune homme qui se rend, bouquet de fleurs en main, à ce qu’il pense être un rendez vous galant. Malheureusement, lorsque la porte s’ouvre, c’est une sorte de hooligan anglais qui lui fait face…

     

     

     

    Maxime travaille désormais à l’écriture de la suite de son programme court humoristique “Bien Clair Entre Nous”, avec son collègue Jean Philippe de Tinguy. Ce programme a rencontré un vif succès sur Internet, grâce à une écriture ciselée et un sens du rythme irréprochable.

    Vous pouvez retrouver l’ensemble des vidéos en cliquant sur ce lien : Bien Clair Entre Nous

     

    Bien clair entre nous Bien clair entre nous logo

     

    Enfin, après le succès de son court métrage “Dario Martini”, Maxime se lance dans l’écriture d’un long métrage.

     

    Pour davantage d’infos sur Maxime et ses actualités, rendez vous sur sa page pro en cliquant sur ce lien : Maxime Mallet

    Lire la suite
  • Gaëlle Marie en rôle principal dans “Switch”, court métrage drôle et décalé

    Repérée lors d’une exposition où elle était modèle, Gaëlle Marie a été choisie pour tenir l’un des rôles principaux du court métrage “Switch”. Un tournage placé sous le signe du “fun”.

     

    En 2015, Daniel Bésikian avait donc fait appel à Gaëlle pour participer à sa série “SO”, qui s’attachait à saisir la beauté des modèles au travers de photographies prises au point culminant d’un saut. Lorsque cette série a été exposée, le fils du photographe, Hugo, alors à la recherche d’une actrice pour le rôle féminin de son court métrage, est tombé sous le charme de notre actrice.

     

    Gaëlle n’a donc pas dû se soumettre à l’exercice du casting, ce qui, paradoxalement, lui a ajouté un peu de pression

    “Je devais être au niveau de la confiance qu’on me faisait.”

     

    gaelle saut

     

     

    Le court métrage “Switch” est pensé comme un teaser, un avant goût à diffuser auprès de boites de production. Ceci dans l’espoir d’être soutenu sur les futurs projets (long métrage / websérie) du réalisateur.

     

    Switch est un film comique, qui suit un couple emménageant ensemble. Le garçon, légèrement froussard, trouve le voisin de plus en plus étrange. Ses angoisses vont aller crescendo. Il finira par embarquer sa petite amie dans ses peurs jusqu’à un dénouement surprenant et burlesque.

    Gaëlle interprète donc le rôle de la petite amie. Elle confie avoir eu assez peu d’informations sur son personnage. Ce fut pour elle l’occasion de mettre en pratique la méthode Stern : comment tirer les informations du texte et créer un personnage à partir de celles ci ; comment “raconter une histoire”.

     

    La rencontre avec son partenaire de jeu lui a permis de créer à deux les moments de complicité du couple, ainsi que leur passé commun.

    “J’ai véritablement “vécu grâce à l’autre” comme on apprend à le faire dans l’exercice de répétitions de Tiffany.”

     

     

    gaelle tournage

     

    Tout cela a participé à rendre le tournage particulièrement fun, “tellement simple et agréable”. Gaëlle a été impressionné par la qualité du travail accompli par l’équipe grâce à leur organisation, leur envie et leur détermination.

    “J’ai vu à quel point on n’a pas à être nombreux ou suréquipé pour réaliser de jolis projets !”

    Le tournage s’est déroulé sur un weekend au mois de février, et notre actrice attend désormais avec impatience de pouvoir découvrir le résultat fini.

     

    Pour davantage d’infos sur Gaëlle et ses actualités, rendez vous sur sa page pro en cliquant ICI

    Lire la suite