Le Blog de l'actors factory

  • Gabriel Mirété, passionné et talentueux !

    Gabriel est un acteur qui sait se donner les moyens d’atteindre ses objectifs. Que ce soit au sein de son collectif “Les Parasites”, ou au théâtre, son naturel et son talent se font remarquer !

     

    [MAJ : A la finale internationale du 48H Filmapalooza d’Hollywood, le collectif de Gabriel a remporté le prix du meilleur acteur pour Bastien Ughetto, de la meilleure utilisation de personnage et du 2e meilleur film pour Symptômes d’amour. Le court métrage Retcon a également reçu le prix du meilleur scénario. Félicitations à eux ! ]

    Les Parasites

    Avec quelques amis, Gabriel a créé ce collectif de cinéphiles qui, depuis 2013, arpente divers festivals avec leurs créations. Au départ, il s’agissait de participer à un festival de court métrage dans le but de “s’amuser”.

    Et depuis cela, l’équipe a délivré plusieurs jolis projets, qui se sont payés le luxe de gagner des prix, comme au 48h Film Festival, ou bien au Festival Nikon.

    Le gros avantage de Gabriel et de ses amis/collègues, c’est leur polyvalence. Ils écrivent, jouent, réalisent tous ensemble, selon les envies et les besoins du projet du moment.

    Pour Gabriel, il s’agit véritablement de pouvoir “grandir ensemble”. Tous ont un commun une passion pour la nature, et tous ces tournages deviennent ainsi l’occasion “de partir en vacances entre copains et d’écrire des histoires à filmer”. L’un de leur court métrage a même eu l’honneur d’une diffusion à la Nouvelle Orléans !

     

     

    Aussi, quatre de leur courts métrages partent en finale internationale du 48H Filmapalooza d’Hollywood.

    Sur la plupart des projets, Gabriel est acteur, mais il est aussi fier d’avoir pu, pour la première fois avec le court métrage “Je suis un Super Héros”, être 1er Assistant réalisateur pour Samuel Giuranna. Ce court métrage, tourné pour le festival Nikon 2015 a été jusqu’en finale du festival, faisant partie des 50 pré-sélectionnés par le jury sur un total de 1091 films !

    Vous pouvez visionner “Je suis un Super Héros”, en cliquant ICI

    Vous pouvez également visiter leur page Facebook ( Les Parasites), et nous vous laissons regarder leur court métrage “Amour Artificiel”, dans lequel joue Gabriel, et qui a obtenu le Prix du Meilleur Film au 48h Film Festival de Tours.

     

     

    Le Songe D’une Nuit D’Eté

     

    En parallèle à ce collectif, Gabriel a également participé à la création du spectacle issu de la pièce de Shakespeare, mis en scène par Virginie Ruth Joseph. Les représentations ont eu lieu au théâtre El Duende et au Centre d’Animation des Halles aux mois de janvier et février.

    Gabriel connaissait bien la pièce et a donc été ravi de réussir son casting pour intégrer la troupe. Ce qui lui plait par dessus tout dans cette pièce, c’est “sa grande actualité : l’adolescence et ses doutes, les conséquences d’un divorce, la découverte de l’amour et de la sexualité, l’art comme moyen d’émancipation”.

    Il y a donc obtenu les rôles de Lysandre, le jeune premier amoureux, et de Francis Flute, ouvrier qui se trouvera forcé d’interpréter un rôle féminin dans une pièce de théâtre.

     

     

    Gabriel résume parfaitement cette expérience : ” C’était beaucoup de travail, beaucoup de répétitions et beaucoup beaucoup de plaisir à jouer ces deux gros rôles sur scène.”

    L’équipe de 12 acteurs était complice et très investie dans le projet. Résultat : des salles pleines et un public conquis. Un critique écrira d’ailleurs à propos de la pièce :

    « Parmi eux, on remarque principalement Gabriel Mirété, excellent Lysandre, sautillant et charmeur.» [Christian-Luc Morel de Froggy’s Delight]

     

    Nulle doute qu’avec cet esprit d’équipe et ce sens du travail, Gabriel fera de nouveau parler de lui prochainement !

    Pour davatange d’infos sur Gabriel et ses projets, visitez sa page pro en cliquant ICI

    [ Voici les courts métrage primés au 48h Filmapalooza d’Hollywood :

     

    Lire la suite
  • Romy Alizée, une Artiste complète !

    Romy Alizée ne laisse personne indifférent. Elle a des choses à dire et elle sait comment les revendiquer et comment les assumer. Personnage atypique, elle décline ses envies entre projets photos, acting, écriture de scénario etc.

    No Future

    Il s’agit là d’une série étudiante en 4 épisodes réalisée par Quentin Just, Marie Gonzalez, Cécilia de Arce et Germain Guindey

    Dans cette mini série, imaginée par des étudiants de 3is, Daniel, punk des années 80, se retrouve propulsé en 2014 après avoir été pris en photo avec un polaroid. Il croisera la route de Billie, interprétée par Romy, et rencontrera ses colocs qui essayeront de le ramener chez lui à temps pour passer une audition dans une grande maison de disque.

    Le personnage que Romy défend, Billie donc, est une jeune étudiante militant pour la cause environnementale et animale. Avec l’aide d’une de ses colocs, et malgré la réticence de l’autre, elle va tout faire pour aider le jeune punk.

    Romy définit Billie comme “une boule d’énergie”, ce qui impliquait une véritable implication dans toutes les scènes.

    Pour y parvenir, Romy a dû mettre en pratique les échauffements que Tiffany oblige ses acteurs à faire avant chaque exercice ou tournage. Une solution “miracle” pour l’actrice.

    “Je mettais du Sonic Youth à fond dans les oreilles dès le matin 7h et pour des tournages de nuit je mettais de la grosse techno pour garder mon corps chaud et mon énergie à niveau.”

    Le tournage des différents épisodes aura duré un mois, et Romy est fière d’avoir pu participer à ce projet, et de pouvoir rencontrer  “des étudiants de 2ème année aussi pros et talentueux.”

     

     

    Combattante de l’Extrême

    L’an dernier, Tiffany avait demandé à ses acteurs de réaliser un projet artistique sur le thème de “Mon Artiste”. Ce projet pouvait prendre toutes les formes : photos, dessins, sculpture, vidéos etc. Romy a donc décidé d’écrire et de réaliser un court métrage, qu’elle a intitulé “Combattante de l’Extrême”. Elle a fait appel à Emilien Denis pour le co-réaliser.

    A travers cette vidéo et le texte que Romy énonce en voix off, elle a souhaité réfléchir sur sa “condition d’être humain de sexe féminin”.

    Quand on lui demande ce qui a motivé ce projet, Romy explique qu’elle a voulu mettre en scène son “refus de jouer le jeu de la sexualisation” ainsi que son “combat contre la pression exercée par la société patriarcale sur les femmes”. C’est donc dans un lieu désaffecté de Juvisy qu’Emilien Denis et Romy ont tourné ce petit clip.

    En résulte une vidéo incroyablement intense et esthétique que nous vous proposons de visionner.

     

    Pour davantage d’informations sur Romy et sur ses projets, consultez sa page pro en cliquant ICI

     

    Lire la suite
  • Paul Paracini enchaîne projets et recompenses

    Paul Paracini, membre de l’Actors Factory depuis plus de deux ans, est à l’affiche de beaucoup de projets, avec de nombreuses sélections en festival !

    She Walks

    Dans ce court métrage, le personnage principal, Marion, voit sa vie remise en cause par le suicide d’un jeune homme. Alors qu’elle pensait être heureuse, avec ses amis, son petit ami et son boulot à mi temps, elle va soudain vouloir tout fuir, tout quitter.

    Paul interprète le rôle du petit ami de Marion. Il le décrit comme “un mec simple, sans grande ambition mais très amoureux de sa copine”. Le futur de Lucas semble tout tracé ; “un CDI, un appart’, un bébé”. Tout au long du court métrage, de par le désamour et la frustration que lui renvoie Marion, il va être forcé de murir et grandir. Pour et par amour pour Marion.

    Paul ne garde que d’excellents souvenirs de ce tournage, et du travail avec Victoria Visco.

    “Elle sait exactement ce qu’elle ne veut pas, mais reste très ouverte à ce qu’elle pourrait vouloir”. Une occasion parfaite pour l’acteur d’expérimenter et de proposer différentes intentions. En plus de sa parfaite maîtrise du plateau, Victoria Visco s’est montrée extrêmement positive et communicative. Elle s’est également très bien entourée par l’équipe technique internationale de l’EICAR.

     

     

    L’enjeu du rôle, pour Paul était de parvenir à retranscrire cette lutte permanente entre l’adolescent et l’adulte de son personnage. Il lui a fallu travailler sur les questionnements de Lucas, sur ses désirs d’une vie tranquille d’adulte.

    Le film a reçu le prix du meilleur film lors de la cérémonie EICAR section internationale à la cinémathèque.

    Vous pouvez visionner “She Walks” dès maintenant :

    Au 21e Etage

    Ce court métrage, réalisé par Lucas Rakotozafiarison a obtenu le prix de la mise en scène EICAR 2014.

    Paul y incarne le personnage principal, Jérôme. Embrigadé dans une branche radicale islamiste, il est sur le point d’entreprendre un attentat à la bombe dans une tour commerciale de la Défense. L’ascenseur qu’il emprunte tombe en panne alors que le minuteur de la bombe tourne.

    Paul nous explique que pour son personnage, cela “sert de rite initiatique pour être complètement intégré et reconnu parmi ses “frères d’armes” “.

    Le plus complexe pour Paul fut de réussir à trouver de l’empathie pour son personnage et pour une cause terroriste. Le coaching avec Tiffany l’a beaucoup aidé, lui permettant de trouver des liens avec son personnage et de comprendre la motivation de ses actes.

    ” J’ai finalement concentré mes pensées sur l’idée « d’intégrer une communauté » où je serai finalement reconnu a ma juste valeur, sans jugement, avec une réelle importance au sein de ma « famille » – parallèle aisé avec mon intégration a l’Actors Factory”.

    Le tournage a été très intense pour notre acteur, enchainant les scènes particulièrement intenses, aussi bien nerveusement que physiquement.

    Là encore, le travail avec le réalisateur a été extrêmement enrichissant. Entre sessions de sport, discussions, et même création d’une fausse bombe, Lucas Rakotozafiarison a permis à toute l’équipe de s’impliquer fortement dans l’aventure.

    “On sentait que tous les acteurs et tous les techniciens voulaient porter cette histoire, ce projet !”

    De ce tournage, Paul en aura retiré l’importance des débats avec des personnes externes au cinéma pour construire son personnage, ainsi que la nécessité d’une réelle endurance chez l’acteur.

    Vous pouvez visionner “Au 21e Etage” dès maintenant !

     

    Lire la suite
  • Dorcas Coppin, finaliste du Nikon Film Festival !

    Durant le mois de décembre, Dorcas Coppin a participé au festival Nikon dans le projet de Fabrice Coton et Quentin Kwiatkowski, “Je suis Anonyme”.

    En plus des nombreux projets dont nous vous avions parlé dans de précédents articles, Dorcas a donc obtenu le premier rôle de ce court métrage produit par WOOW, sur le thème imposé du “choix”.

    Dorcas y apparait tour à tour rebelle, manipulatrice et enivrée par le pouvoir, le tout grâce à un monologue face caméra percutant et admirablement interprété.

    Résultat ? Le court métrage fait partie des 20 les plus soutenus sur le site du festival, et des 50 pré-sélectionnés par le jury.

    Dorcas décrit son personnage comme une “jeune femme aux multiples facettes, toujours dans la puissance et qui dénonce une société pourrie directement au spectateur”

    Elle a pris beaucoup de plaisir à défendre ce personnage, elle qui est plutôt habituée aux personnages “assez faibles, impuissants et naïfs !”
    .